Menu

EXPOSITION

EXPOSITION

PHOTOGRAPHIE

Michel Houellebecq Rester vivant Palais de tokyo 

Non pas une exposition « sur » Michel Houellebecq, mais une exposition 
« de » Michel Houellebecq : comment l’écrivain produit une forme qui participe à la réinvention de l’exposition en brouillant les cartes entre littérature et photographie, réel et fiction.

Josef Sudek, Le monde à ma fenêtre, le photographe tchèque s’expose au Jeu de Paume – 07.06 / 25.07 concorde, Paris

Le monde à ma fenêtre, l’exposition du Jeu de Paume nous fait découvrir l’œuvre, du photographe tchèque Josef Sudek. Une rétrospective qui met en valeur l’œil d’un photographe sensible aux choses simples de la vie.

L’exposition le monde à ma fenêtre au Jeu de Paume nous invite à pénétrer l’univers de Josef Sudek, personnage discret, qui de 1913 à 1976 n’a cessé de photographier ce qui l’entoure. Paysages, portraits et natures mortes tous saisis dans l’instant. Une exposition rétrospective, près de trente ans après la dernière exposition française du photographe allant de ses premières photographies dans les années 20 à ses derniers tirages l’année de son décès en 1976.

+ d’infos

ARTS

La ville au loin

FRAC/ 01.04 – 18.09

En avril 2016, le Frac Centre-Val de Loire inaugure son nouveau projet artistique et culturel avec l’exposition « La ville au loin ».

« La ville s’éloigne », nous dit Jean-Luc Nancy, « elle s’est éloignée désormais à une distance qui tendanciellement couvre le territoire entier ».

L’exposition propose une plongée dans le fourmillement urbain, tentant de capter autant l’intimité d’un coin de rue que l’étendue des paysages de ville.

Maintenant que la Terre est devenue un ensemble de proximités urbaines, comment s’installent les régimes de proximité, comment résistent, persistent encore les espoirs du lointain ? C’est à l’entre-deux que se situe le chemin de cette exposition.

+ d’infos

 

Clément Cogitore : L’intervalle de résonance, rapide virée dans une aurore boréale Palais de Tokyo 13 Avenue du Président Wilson, 75116 Paris. Jusqu’au 11 septembre. Tarif : 8€.

Clément Cogitore : L’intervalle de résonance, rapide virée dans une aurore boréale

Plongé dans le noir, confortablement assis dans un large pouf, on se laisse porter par l’histoire filmée de Clément Cogitore, baptisée L’intervalle de résonance. Ses images retranscrivent des aurores boréales et certaines des mythologies qui y sont associées. Peut-on entendre le son de ce phénomène insaisissable ? La science dit que non, mais les chiens tendent l’oreille à chaque apparition. À mi-chemin entre fiction et documentaire, sur fond de musique composée par les italiens Francesco Filidei et Lorenzo Bianchi Hoesch, on se plaît au voyage des sens dans lequel nous invite L’Intervalle de résonance de Clément Cogitore.

+ d’infos

 

 

 

Extra fantômes - Les vrais, les faux, l’incertain

du 7 avril au 31 juillet 2016 à La gaïtée lyrique

 

Dans un monde où triomphe encore la rationalité scientifique, l’intérêt pour des formes alternatives de relation au monde et aux autres est de plus en plus vif.
 

Pensée comme un parcours complètement immersif, Extra Fantômes propose une exploration ludique, étrange et poétique. Une nouvelle expérience.
En allant au-delà de la maison hantée et des films d’horreur, la scénographie rend hommage aux fantômes contemporains en créant des lieux multiples, imaginaires our réels, où ceux-ci pourraient se cacher.
Construite en 4 parties – les Ténèbres, la Chambre rouge, la Salle de contrôle et le Bunker – l’exposition plonge dans un circuit de passages secrets, d’univers fantasmagoriques, de visions incertaines.

+ d’infos:

 

ARCHITECTURE

ANNE HOLTROP
Barbar, Batara.

11 rue des Arquebusiers, 75003 Paris - 17 mars – 7 mai 2016

« Je suis intéressé par l’architecture du possible. Dans mon travail, je commence avec des formes ou des gestes matériels qui se situent en dehors du domaine de l’architecture (…). C’est comme voir un papillon ou un lac dans les tâches d’encre
d’un test de Rorschach. Je m’efforce de contempler les gestes matériels et les formes librement, afin de les laisser devenir architeture. De cette manière, l’architecture émerge en imaginant l’étape suivante à celles qui précèdent, dans une tentative de laisser le travail être interprétable, comme à ses débuts.»

+ D’infos

 

DESIGN

RE RAG RUG – 12 Tapis 12 Techniques 

Du 06-11-2015 au 10-04-2016 à l’institut suédois

 

A partir de chutes de l’industrie textile, deux designers suédoises ont créé à la main 12 tapis, pendant 12 mois, utilisant 12 techniques d’artisanat différentes. Une réflexion sur la valeur de l’objet et sur l’importance du design dans la fabrication et dans le processus de recyclage.

En 2012, Katarina Brieditis et Katarina Evans lancent Re Rag Rug. Ce projet artistique aux dimensions écologiques et sociales prend la forme d’un défi autour du trasmatta, tapis de tissus recyclés, objet historiquement très présent dans la culture populaire scandinave (rag-rug en anglais).

+d’infos 

Mouvement Planant
Share